Ubérisation : De quoi s’agit-il ?

Cela fait un certain temps que beaucoup de gens ne cessent d’utiliser le mot ubérisation. Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

L’Académie française n’a pas encore accepté le mot, mais il se trouve déjà sur Wikipédia depuis plusieurs mois. Ces derniers temps, il est surtout les lèvres. Sur internet, il suffit de taper ubérisation sur un moteur de recherche et plusieurs résultats relatifs à ce mot s’affichent.

Le mot ubérisation vient notamment de Uber, une entreprise californienne de VTC qui applique des offres très difficiles à concurrencer pour les autres taxis. Le terme est souvent utilisé dans différents domaines : L’ubérisation peut-elle menacer l’économie ? L’ubérisation, doit-on la craindre ?…

Les patrons ont peur

À l’instar de Uber et ses offres alléchantes, de nombreux start-ups peuvent risquer de s’enfoncer dans le domaine de l’ubérisation. Ces sites en ligne qui proposent des ventes à prix cassés sont entre autres un exemple concret de cette pratique. HomeAway, AirBNB, Deezer, Lendingclub et beaucoup d’autres plateformes sont actuellement tombées dans cette façon de faire.

La première fois où le mot a été utilisé, c’était en décembre 2014, par Maurice Lévy de Publicis. Lors d’une interview pour le ‘Financial Times’, il a évoqué que chaque personne a peur d’être ubérisé. Selon l’économiste Charles-Antoine Schwerer, le mot ‘Ubérisation’ indique une grande entreprise sur un secteur d’activité spécifique qui se fait fortement concurrencer par un nouvel acteur dans l’économie numérique et qui ne réagit que lorsqu’il est déjà trop tard. Dans cette première définition, le terme aurait la même signification que le mot anglais ‘Disruption’.

Toutefois, l’économiste explique que le mot peut aussi être utilisé pour l’économie du partage, pour évoquer un business model ou aussi dans le secteur de l’innovation. Il conclut que si on se réfère à la définition d’origine, qui est un changement brusque des relations de force via le numérique, on comprend le sous-bassement de chaque utilisation. Mais jusqu’à maintenant, on attend la définition que vont proposer les autres dictionnaires qui devraient bientôt intégrer ce terme dans leur nouveau dictionnaire.

Laisser un commentaire