Green-IT : Comprendre ce terme

Il existe beaucoup de termes qui peuvent être utilisés pour qualifier le Green-IT : green information technology, informatique verte, informatique écologique, Tic durables, green computing… Il s’agit d’un concept consistant à diminuer l’empreinte écologique, sociale et économique des TIC (Technologies de l’Information et de la communication). C’est une manière cohérente et globale de diminuer les nuisances qu’on rencontre dans le secteur des équipements informatiques tout au long de sa durée de vie : fabrication, utilisation et fin de vie. Il s’agit d’un concept qui entre dans le cadre du développement durable ou de l’informatique écoresponsable.

 

Reduire la pollution

La pollution informatique est bien présente. Le CO2 émis par l’industrie informatique est 2 fois plus important que celui produit par l’industrie aéronautique commerciale. Pour moins polluer, il existe plusieurs dispositions simples :

  • Réduire la facture électrique avec la virtualisation et le cloud computing
  • Baisser l’énergie des processeurs en recourant à des processeurs basse consommation
  • Faire des vidéoconférences pour éviter de voyager en avion, en voiture…
  • Diminuer les produits chimiques nocifs durant le processus de conception des machines
  • Recourir à des matériaux recyclés
  • Baisser les coûts de matériel
  • Diminuer l’empreinte carbone
  • Recourir au recyclage

Il y a 2 manières de définir le Green-IT :

  • C’est un ensemble de technologies permettant aux entreprises de baiser leur empreinte carbone, leur consommation énergétique, leur émission de GES… Ce sont plusieurs technologies destinées à baisser l’impact écologique dans le secteur de l’informatique.
  • Il s’agit de principes et politiques philosophiques, sociales et économiques adoptés au sein des entreprises écoresponsables dans le but de promouvoir le développement durable.

En conclusion, le Green-IT est donc un concept responsable prévu pour les entreprises informatiques et les particuliers afin de baisser les impacts sur la planète à l’aide de simples gestes d’humanité et de citoyenneté.

Laisser un commentaire