Qu’est ce que le développement durable ?

Face aux effets du changement climatique, qui met en danger la planète bleue, et également l’avenir des générations prochaines, le développement durable se retrouve au centre des priorités des dirigeants du monde et notamment des militants du vert. Mais, à quoi ce terme fait-il exactement référence ? Quel est son but ?

Le développement durable, c’est quoi ?

Le développement durable forme la base de nombreux projets, notamment dans le secteur environnemental. Ce terme désigne un développement, adapté aux besoins des populations présentes, et qui facilite le développement des générations futures. Il repose sur trois piliers :

– le développement économiquement efficace ou efficacité économique ;

– le développement socialement équitable ou équité sociale ;

– et le développement écologiquement soutenable ou la qualité environnementale.

Le premier fondement consiste en une gestion saine et durable, respectueuse de l’environnement et de la société. Le second implique une satisfaction des besoins nécessaires des populations à plusieurs niveaux (alimentation, logement, santé, éducation), en vue de rétablir l’égalité entre les individus. Et le troisième englobe la protection des ressources naturelles à long terme, afin de prolonger l’équilibre écologique et mieux gérer les changements environnementaux.

Le développement durable, une affaire à la fois collective et individuelle

Afin que les principaux piliers du développement durable soient préservés et efficaces, l’implication de toute la société est sollicitée. En effet, un tel développement repose autant sur les efforts collectifs que sur les efforts individuels. La solidarité, voilà donc le premier mot d’ordre formant ses principes. Une solidarité à différentes échelles, afin de profiter du présent tout en prévenant les besoins des générations futures notamment. La précaution : deuxième mot d’ordre. Elle s’applique particulièrement aux prises de décision en vue de mieux gérer les impacts sur l’environnement. Troisième mot d’ordre : la participation de chaque individu en tant qu’habitant de la planète bleue, dans l’encouragement les projets durables en vue de préserver l’environnement au profit des générations futures. Etre un citoyen responsable, voilà également une garantie d’un développement durable : en somme, les responsables (citoyen ou industrie) doivent payer les dégâts sur l’environnement causés par leurs actions.

Laisser un commentaire