De nouveaux mots dans le dictionnaire

Comme tous les ans, les dictionnaires proposent de nouveaux mots. Mais contrairement aux idées reçues, la plupart des dictionnaires se ressemblent et se copient.

Pour leur édition 2017, Larousse et Robert affirment qu’environ 150 nouveaux mots ont été intégrés. Mais dans les deux dictionnaires, on retrouve souvent les mêmes mots. Par exemple, sur le ‘Petit Larousse’, on trouve les mots ‘burrata’, ‘phô’ ou ‘yuzu’, et ces mêmes mots ont déjà figuré dans le ‘Petit Robert’. Toutefois, on remarque que le ‘Petit Robert’ comprend certains mots comme ‘spoiler’, ‘ubériser’ et ‘s’enjailler’, qui ne font pas partie du ‘Petit Larousse’. Par ailleurs, le ‘Petit Robert 2017’ copie aussi des issus des versions antérieures au ‘Petit Larousse’ comme ‘tweeter’, ‘peshmerga’ ou ‘agroforesterie’.

Par ailleurs, afin de se distinguer, les dictionnaires ne misent plus essentiellement sur la nomenclature, mais également dans le format du dictionnaire, dans les polices utilisés, dans la mise en page… Et afin de ne pas agrandir le format, ils sont souvent contraints à supprimer d’autres mots devenus désuets comme ‘noise’.

Cela dit, l’insertion de nouveaux mots ne fait pas toujours l’unanimité. Chaque francophone réagit suivant sa culture, sa connaissance, ses préjugés… Certains ne trouvent pas intéressants par exemple l’intégration du terme ‘geeker’, alors que d’autres apprécient de le voir dans le dictionnaire.

Les équipes qui rédigent ces dictionnaires se basent sur la collecte et l’analyse de données lorsqu’elles  intègrent des termes. Dans cette même optique, elles font en sorte de se coller au mieux aux attentes des lecteurs contemporains. Que ce soit chez Robert ou Larousse, on remarque que les professionnels font tout pour ne pas oublier un mot à la mode. Ainsi, le ‘Petit Larousse’ aurait eu raison d’insérer en 2014 le mot ‘flashmob’, un mot devenu très usité, mais qui n’est toujours pas inclus dans le ‘Petit Robert’. Et pour sa part, celui-ci aurait eu la bonne idée d’inclure les mots ‘bombasse’ et ‘kéké’ qui ne sont pas encore inclus chez son concurrent.

Toutefois, tous les mots ‘à la mode’ ne sont pas tous inclus dans les dictionnaires. Cela vaut notamment pour ‘zlataner’ ou ‘swag’.  

Laisser un commentaire